Vidéo de présentation

Qui sommes-nous ?

L’association

Notre raison d’être

Expérimenthe c’est avant tout une équipe, pour l’instant de 4 personnes, Laurent Fumeron initiateur du projet et son épouse Nicole, Lionel Ferbu et Cyril Toussaint réunis autour d’une envie commune : favoriser une transition plus douce entre le monde actuel, et celui post-pétrole de demain*. De plus, de nombreuses personnes, amis, relations, voisins, woofeurs, touchées par ce projet sont venues aider ces derniers mois amenant leurs énergies, leurs idées et leurs savoirs-faire.

*selon l’Agence internationale de l’Energie, après 2020, les capacités d’exploitation du pétrole ne seront pas suffisantes pour répondre à la demande.


Notre mode d’action
•  Dés le départ, lorsqu’il a été question de trouver un lieu pour ce projet, Laurent et Nicole ont cherché un terrain qui permette une grande autonomie. Le but n’est pas de vivre isolé et en autarcie mais plutôt de montrer qu’on peut avoir une empreinte écologique plus faible sur notre environnement immédiat en appliquant les principes de la permaculture et en adaptant notre mode de vie à la réalité actuelle. Notre belle Terre est un monde fini, on ne peut pas croître indéfiniment et consommer toujours plus sans se préoccuper du renouvellement des ressources, de la pollution de l’eau, de l’air, des sols cultivés, des océans, du dérèglement climatique ou de la disparition rapide de la biodiversité.

Après réflexion sur nos modes de vie et étude de la société actuelle, l’orientation choisie est la sensibilisation et la transmission des connaissances autour de sujets tels que la permaculture, l’éco-construction, les low-techs.

 

Le low-tech ou basse technologie est un ensemble de techniques simples, pratiques, économiques et populaires. Le concept s’oppose au high-tech. Elles peuvent faire appel au recyclage de machines récemment tombées en désuétude. Ou copier directement de la nature. Elles sont peu gourmandes en énergie et respectent l’environnement.
Ce sont des solutions techniques qui cherchent à être simples, bien pensées, bien dimensionnées et réparables par les utilisateurs. Elles sont issues d’une fabrication locale, favorisant l’emploi, plus proche de l’artisanat que de la production industrielle.
Ce sont des techniques visant à remettre l’homme au centre des activités par son savoir-faire et son sens pratique. Il s’agit d’être ingénieux afin de fabriquer ou de réparer soi-même les objets. Le low-tech est un concept humaniste proche du Do It Yourself, philosophie qui incite les individus à fabriquer leurs propres objets à partir de pièces détachées ou de composants simples.