Création d’un design permaculturel – notre chemin vers la résilience

L’autonomie du lieu se traduirait par sa capacité à être résilient et à assurer les besoins de ses habitants sans dépendre de services délocalisés. Les principes de la permaculture sont au centre de notre projet. 

Concrètement, un bon niveau d’autonomie concernant l’eau, l’alimentation, le chauffage et l’énergie est recherché.

Notre avancée dans le design

Afin de l’atteindre, nous sommes actuellement en période dite d’observation du terrain et d’évaluation de nos contraintes et des différents éléments déjà présents sur le lieu (mare, poulailler, grange, vergers, haies, champs, maison, abris jardins, bûchers, potagers). Nous cherchons ainsi à mettre ces différents éléments en relation afin de créer des synergies et de limiter au maximum notre dépense d’énergie qu’elle soit humaine ou matérielle. La recherche de l’efficacité du système doit nous permettre de limiter nos besoins extérieurs dans le but de diminuer notre empreinte écologique.

La création de deux potagers et l’entretien des vergers

Pour pouvoir dès à présent commencer une petite autonomie alimentaire, deux potagers ont été installés entre mai et août 2019 grâce à l’aide de plusieurs amis qui sont venus goûter aux joies du jardinage, certains apprenant et d’autres venant transmettre leur énergie ou leurs connaissances. Trois vergers existent déjà sur le lieu, ainsi nous tirons partis de ces derniers en valorisant leurs productions sous diverses formes: crème de châtaigne, compotes, séchage de pommes, séchage de prunes, confitures, sirop de fruit…

Création d’un espace d’accueil

Notre projet  se veut pédagogique et créateur de liens. Ainsi nous accordons une grande importance à créer un lieu d’accueil chaleureux qui permette d’échanger et d’héberger des formations et des chantiers participatifs. 

Hébergement de formations

Afin de pouvoir accueillir des formations assurées par nous ou par des personnes expétrieures, nous travaillons actuellement à mettre en place une zone de camping appelée ‘espace des tentes”. Nous prévoyons d’organiser un chantier participatif permettant la rénovation du toit de notre bûcher. Plus tard nous ferons un dortoir. En attendant, un partenariat s’est créé avec notre voisin possédant des espaces d’accueil suffisants pour abriter les participants à nos formations et stages.

Création d’un lieu permettant des événements  à thèmes

Un espace d’accueil avec bar et restauration ponctuelle va être créé courant 2020 pour permettre d’animer des soirées débats en lien avec la transition, mais également des soirées culturelles (concerts, expositions, soirées jeux) afin de tisser des liens plus solides. Ce lieu permettra de se retrouver également après des sorties organisées autour de la découverte des plantes sauvages de la région.

Nos expérimentations

Nous nous efforçons chaque semaine à “expérimenther” diverses alternatives en lien avec notre objectif de baisse de notre impact environnemental et l’augmentation de notre résilience. Ces “expérimenthations” concernent par exemple l’énergie, la conservation, le jardin, la cuisine, l’hygiène et la santé, la gouvernance. Nous dédierons bientôt une page à celles-ci afin de les partager avec vous et de vous aider à mettre vous aussi en pratique celles qui vous conviennent.

Installation d’un rucher

Un rucher va être installé sur le terrain d’ici l’été 2020. C’est notre ami Philippe Richoux qui a pris l’initiative de ce projet. Ayant suivi une formation en apiculture en 2018-2019, il souhaite directement mettre en application ses connaissances. Expérimenthe sera donc son terrain de jeu et dispensera dans le futur des animations et formations autour de l’apiculture.